Analyse énergétique d’habitations

Lors du lancement du projet « Quartier Durable », un des thèmes choisi par les habitants était celui des économies d'énergie, objectif qui s'inscrit dans des recommandations internationales et dans les objectifs de la région  de Bruxelles-Capitale.

L'approche choisie, pour mobiliser les habitants du quartier et les accompagner dans la recherche d'économies d'énergie à réaliser dans leur habitation, a été l'analyse thermographique. L'originalité de cette démarche résidait dans l'accompagnement des habitants par un conseiller énergie pour qu'ils réalisent ensemble une analyse thermographique de l'enveloppe de leur logement. Cette démarche se
différencie des audits énergétiques généralement proposés par des professionnels.

Participants

Les participants à cette expérience ont été recrutés par une annonce faite via la mailing liste du « quartier durable » et dans Wolumag. Plus de 100 demandes ont été enregistrées, ce qui traduit un succès largement supérieur aux attentes. 

Analyses thermographiques

Comme les analyses thermographiques ne sont réalisables que par temps de gel, toutes les demandes n'ont pas pu être satisfaites jusqu'à présent. Des analyses ont été réalisées par des bénévoles, de janvier à mars 2011, ainsi qu'en février 2012, périodes durant lesquelle 48 logements ont été analysés. Chaque visite, d'une durée d'une à deux heures, se déroulait selon un même schéma défini, un entretien avec les habitants permettait de resituer le contexte du travail et de commenter les données de consommation énergétique, préalablement demandées.

Résultats

Les résultats obtenus sont multiples et encourageants.

  • Il y a un réel intérêt des habitants pour ce type de service. L'accueil a toujours été chaleureux et le degré de satisfaction exprimé par les habitants est important.
  • Lors de la discussion sur les observations qui sont faites, des conseils simples tels que placer un écran réfléchissant derrière un radiateur, mettre une tenture devant une porte, placer un film isolant sur une vitre, isoler des tuyaux de chauffage ont pu être prodigués.

  • Au vu de la thermographie, certains habitants ont été amenés à envisager la possibilité d'avancer des travaux qu'ils prévoyaient de réaliser ( ex : changement d'une chaudière, installation de double vitrage, etc.).

  • L'étude des factures énergétiques des habitations étudiées montre que 20% de celles-ci dépassent de façon très significative la valeur moyenne des consommations en chauffage qui est estimée à 30.000KW/h pour des logements comparables. Une piste pour réaliser des économies d'énergie au niveau du quartier est de focaliser l'accompagnement du groupe pilote sur ces habitations énergivores.
    Il convient souvent dans ces cas de veiller à une meilleure isolation des greniers.

Soirée d'information
Pour assurer un suivi et valoriser le travail effectué, les résultats ont été transmis aux habitants du quartier lors d'une soirée au Centre Communautaire et des rencontres ciblées sur certains problèmes rencontrés sont prévues. L'important est de créer une dynamique pour que naisse un réseau d'échange de conseils et d'expériences entre les personnes.

Recherche